LES VREGENS

Posts Tagged ‘politique

La campagne du referendum, telle que les grecs l’ont vécue

with 9 comments

AUJOURD’HUI, MES PRIERES AUX DIEUX DE L’OLYMPE TIENNENT EN UN MOT : OXI

Lire le reste de cette entrée »

Grèce: attention… espoir!

with 3 comments

À contrecourant des sonnettes d’alarme tirées de toutes parts, depuis les élections, devant le « risque » que la Grèce n’honore pas ses engagements, voici un article qui y voit une lueur d’espoir… mais à certaines conditions. Et si la Grèce, de statut de mauvais élève, était sur le point de devenir l’avant-garde?

 

L’auteur, Costas Lapavitsas, est un économiste d’origine grecque basé à Londres. Et le texte (cela vous surprendra-t-il?) est paru dans le Guardian. Traduction:

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

12 mai 2012 at 12 h 30 min

katastroïka, le film

leave a comment »

ô, pauvres grecs, que peut-on faire ?

Lire le reste de cette entrée »

Les mots de la crise

with 5 comments

La Migrant Mother de Dorothea Lange, 1936

Le glissement du vocabulaire politique vers le technique a déjà été bien montré, par exemple par Eric Hazan dans LQR, la propagande au quotidien (2006). Mais voici une tribune dans le New York Times qui applique cette analyse plus précisément aux discours sur la crise. Ou plutôt sur les crises, puisqu’il s’agit de comparer les mots de 1934 et de 2010-2011. C’est écrit par des Américains, oui, et pas par des membres d’un groupuscule gauchiste, mais par d’honorables professeurs de science politique et de droit à Yale.

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

25 septembre 2011 at 13 h 22 min

« Oh la saloooooope ! » (Daniel Gélin in « La vie est un long fleuve tranquille » d’Etienne Chatiliez)

with 6 comments

A l’origine, je voulais rédiger un billet à propos de « Katiba » le dernier roman de Jean-Christophe Rufin, dont je viens d’achever la lecture, mais l’actualité m’a rattrapé ce matin au petit déj. Lorsque j’ai entendu la nouvelle de l’appel de la Proc du Parquet de Bobigny dans l’affaire de Clichy sous bois, contrariant le renvoi en correctionnel des deux policiers incriminés, demandé par deux juges d’instruction du même tribunal de Bobigny, ça m’ a échappé, en même temps que ma tartine au miel : « Oh la salope ! » que j’ai crié, la voix étranglée d’indignation.

Comme je ne suis pas encore vraiment calmé et qu’en plus c’est quasiment le 5e anniversaire de la mort tragique de Zyed et Bouna, j’ai décidé de vous faire une fiche sur le livre de Claude Dilain, maire de Clichy sous bois depuis 1995, livre paru en 2006 (soit un an après le drame du transfo et les émeutes qui ont suivi) intitulé simplement « Chronique d’une proche banlieue ».

Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

26 octobre 2010 at 17 h 54 min

Chose promise, chose due : Michéa, retour sur deux lectures.

with 8 comments

L’ami Sleepless m’avait dit : « Lis Michéa, tu m’en diras des nouvelles, moi j’ai trouvé ça lumineux, lisible, convaincant ! »

Sleepless sait recevoir, (j’en témoigne), il a le goût aussi sûr pour les vins que pour la musique (nous le savons tous) et je pense qu’il sait bien lire (on peut le penser) ; à partir de là, je crois que bon que je me suis dis : suivons le guide !

J’ai donc lu « L’empire du moindre mal (Essai sur la civilisation libérale) », puis, presque dans la foulée, « La double pensée (Retour sur la question libérale) » de Jean-Claude Michéa Editions Flammarion.

En effet, la déconstruction que fait subir ce philosophe au libéralisme, en tant que tradition philosophique, est rédhibitoire : lorsque l’esprit libéral s’applique à l’économie, en l’absence de régulation efficace par le Politique, c’est la loi du plus fort qui sévit (à l’image de La Nature reprenant ses droits, le plus grand mangeant le plus petit), lorsqu’il s’applique au politique et au culturel, c’est l’ombre d’un Ordre moral qui menace de s’abattre sur les sociétés humaines, au nom du Bien et de la Vertu, les poussant vers le gouffre du totalitarisme. Comment dès lors éviter ce double piège, comment sortir de l’impasse ? Le salut est dans l’instauration de la démocratie (la pire des solutions à l’exception de toutes les autres, selon la célèbre formule de Churchill), à ceci près qu’en définissant ainsi la démocratie, Churchill en préfigure parfaitement l’esprit libéral, nous dit Michéa, comme étant l’art d’une politique du moindre mal. Cette référence n’est d’ailleurs pas fortuite de la part de Michéa puisque sa thèse principale consiste à démontrer que l’instauration progressive du libéralisme correspond à un projet historique de pacification du monde, au sortir des récurrentes guerres civiles idéologiques des 16e et 17e siècles. Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

8 octobre 2010 at 12 h 01 min

Publié dans Politique

Tagged with , , ,

Desde abajo

with 4 comments

Je vous l’avais déjà envoyé par mail il y a peu mais à la faveur d’un billet récent que je viens de découvrir à son sujet, j’aimerais remettre le documentaire « Desde abajo ».

(D’autant que par le biais de ce blog le monde entier est susceptible de le découvrir ;-))

Donc voilà l’introduction de l’article que je viens de lire :

« Mouvements de chômeurs, coupures de routes, manifestations, affrontements avec la police. Mais aussi expérience collective d’organisation, de vie, mise en place d’activités communes, sur des bases égalitaires (petite production autogérée, cantines populaires, ateliers d’éducation populaire, radio communautaire…). Lutte anticapitaliste mais aussi contre l’oppression de genre. Lutte au quotidien qui modifie ce même quotidien, qui créé de nouvelles formes de relations entre les membres ayant rejoints ces mouvements populaires… Mouvements de lutte, auto-organisés, qui modifient les conditions du possible, construisent de nouveaux horizons, permettent « d’imaginer construire des choses plus grandes [et] une vie différente » comme le dit une militante piquetera. […] ».

http://www.hns-info.net/spip.php?article24869

Le film est dans l’article, mais je le remets là quand même

Written by alainbu

12 août 2010 at 21 h 44 min