LES VREGENS

Posts Tagged ‘truffaut

Le tourbillon de la vie

with 5 comments

Il y a quelques jours, j’ai replongé. Dans mon passé. Un bond de 47 ans en arrière.  Une première fois, en mai 1987, nous avions convenu de nous retrouver autour de nos souvenirs de collégiens dans un restaurant. Quelques enseignants avaient participé à l’évènement. Ce fut joyeux et festif. En nous séparant, nous nous étions promis de nous revoir… vingt ans plus tard.

Promesse tenue, à quelques années près, ce mercredi 4 avril 2012. Vingt-cinq ans après ces premières retrouvailles de 1987, quarante-sept ans depuis cette fameuse année scolaire 1964-65, où j’eus la bonne idée de présenter le concours d’entrée à l’Ecole Normale du Mans. Et d’y être reçu. A 16 ans. Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

15 avril 2012 at 16 h 59 min

L’enfant sauvage chez les gitans

with 2 comments

À Montpellier  il y a un quartier populaire appelé le faubourg Figuerolles et tout au bout de ce quartier il y a quelques immeubles hlm, c’est la cité Gély.

Celle-ci dans les années 60/70 était habitée par une population modeste et bigarrée, dont mes grands-parents  qui avaient un petit appartement face à la chapelle dont la vocation a aujourd’hui changé http://www.lachapelle-gely.com/lachapelle.html

Il y avait déjà beaucoup de gitans sédentarisés (comme à la Paillade dont j’ai causé ici il y a peu), mais au fil des années ils ont fini par constituer la seule et unique communauté du quartier, si bien qu’on l’appelle la cité des gitans.

Ce matin suite à un commentaire de SylvN sur le fil consacré aux Rroms, et au hasard de recherches sur le net, je suis tombé sur un sujet de Strip-Tease que j’avais vu en 2002.

Il concernait ce gamin que Truffaut avait choisi pour jouer le rôle de « l’enfant sauvage » dans son film.

Ce n’était pas pour rien que le cinéaste avait envoyé son assistante chercher un gosse gitan dans le sud de la France pour jouer ce personnage censé illustrer les « problème d’origines, de langage, de culture et de communication ».

La réalisatrice de cette séquence de Stip-Tease est tombée sur lui par hasard, plus de trente ans après, dans la cité de mes grands-parents donc.

Le documentaire en question : (à noter le sous-titrage permanent pour les parigots ;-))

NB : le site du tonton : http://www.manitasdeplata.fr/index.php

Written by alainbu

25 août 2010 at 18 h 31 min