LES VREGENS

Archive for the ‘Etats-Unis’ Category

Sacco et Vanzetti, c’était il y a 90 ans

with 7 comments

Il y a deux jours, je lisais la rubrique « actu » du Monde. Et j’ai trouvé ça : Et l’Amérique s’en prit à ses migrants

Le journaliste auteur de l’article, s’appuyant sur les « travaux » d’un « historien », reprend les théories de l’époque, et écrit :

On sait aujourd’hui que Sacco et Vanzetti n’étaient pas les anarchistes fleur bleue décrits par les grandes plumes de l’époque (John Dos Passos, Upton Sinclair, Romain Rolland). En quête d’un idéal pur, ils fréquentaient des durs de durs, adeptes de l’action violente et de l’assassinat politique. Les attaques anarchistes visaient des procureurs, des industriels, jusqu’au ministre de la justice. Une bombe explose à Wall Street le 16 septembre 1920 : elle tue 38 personnes et en blesse 200. Les travaux de Topp confirment que Sacco et Vanzetti se trouvaient sur les lieux de plusieurs attentats lors de leur déclenchement, et qu’ils connaissaient personnellement plusieurs de leurs auteurs. Ce qui n’en fait pas pour autant les coupables du braquage et du double meurtre pour lesquels ils ont été condamnés. « Leur appartenance au groupe anarchiste a joué un rôle crucial dans l’issue du procès », souligne Michael Topp, historien des mouvements sociaux à l’université du Texas à El Paso, et auteur d’un ouvrage sur l’affaire en 2004.

Sauf que.

Je ne sais pas qui est Michael Topp. Et je n’ai pas trouvé grand-chose sur le ouèbe quant à ses publications sur le sujet. En tous cas, il a une vision quelque peu orientée de cette histoire, une vision bien dans le ton de notre époque, qui réécrit allègrement l’histoire dans le sens des intérêts de certains. Et ces intérêts ne sont pas les nôtres, à nous, les sans-dents et autres riens.

Car combien d’entre vous savent quelque chose de l’affaire Sacco et Vanzetti ?

Lire le reste de cette entrée »

Un blanc vaut deux noirs …

with 3 comments

Une suite à mon dernier billet.

Alors que les noirs représentent seulement 12 % de la population américaine, et que dans la « Bible Belt » on se gargarise de bondieuseries, quelques chiffres édifiants :

– La population américaine représente 5 % de la population mondiale mais un quart des prisonniers.

– La population carcérale a augmenté de 705 % depuis 1973

40 % des prisonniers américains sont des noirs

Il y a plus de noirs américains derrière les barreaux aujourd’hui que d’esclaves en 1850

On peut faire de la prison à vie pour un vol s’il coûte plus que 100 $ (sauf quand on est patron d’une multinationale ou d’une banque)

– Il y a 10 fois plus de handicapés mentaux en prison que dans les hôpitaux (sauf Donald Trump qui lui est à la Maison Blanche, élu par les red necks qui ont « manifesté » à Charlottesville et ailleurs).

Mais l’Amérique est un « modèle ». Y Paraît …

Lire le reste de cette entrée »

Strange fruit

with one comment

Ah, les jolies petites villes de Virginie. Charlottesville ou la nostalgie du « bon vieux temps » …

Celle-là, c’est la ville natale de Thomas Jefferson, troisième président des États-Unis. Elle a reçu en 2003 le titre de la « ville la plus agréable à vivre des États-Unis ».

                                                             Le bon vieux temps

Lire le reste de cette entrée »

Morceaux choisis

with one comment

Creole Belle est le dernier opus 2012 de James Lee Burke. Si l’on retrouve les cauchemars et la tendresse de son héros Dave Robicheaux, toujours entouré de son meilleur ami dont la conscience est restée au Vietnam, de purs, de durs, d’épaves et de vrais salauds, de beautés locales dont les plus vénéneuses ne sont pas forcément celles qu’on croit, l’ouragan Katrina s’est éloigné et les magouilles du moment sont liées à la « marée noire » de Deepwater Horizon. Mais « marée noire » (spill en anglais) est encore une expression trop douce : ça fait penser à un verre qu’on renverserait par mégarde, quand il s’agit d’un enfer créé par l’homme de toutes pièces.

burke.latest.cover

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

11 mars 2013 at 0 h 00 min

Dave Eggers: Nous méritons cent ans de tristesse

with 2 comments

Connaissez-vous Dave Eggers? Moi non plus, mais je suis tombée sur son interview dans le Guardian, et ses réponses m’ont donné envie de le lire.

Il a publié cet été le roman A Hologram for the King, chez McSweeney’s. Il est aussi le fondateur de la revue littéraire The Believer (depuis 2003). En dehors de romans, il a aussi écrit deux récits de vies réelles : What is the What ? (Le grand quoi, 2005) sur un réfugié soudanais, et Zeitoun (2009), sur un Américain d’origine syrienne qui refusa d’évacuer sa maison de la Nouvelle Orléans pendant le passage de Katrina, et se retrouva ensuite plusieurs semaines en prison, après avoir aidé son voisinage grâce à son petit bateau, sur simple présomption de « terrorisme » du fait de ses origines.

eggers.believer

eggers.zeitoun

eggers.what

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

27 janvier 2013 at 12 h 42 min

Publié dans Etats-Unis, Littérature

Apprenons l’anglais avec la crise

with 2 comments

Deux articles récents vous permettront d’enrichir dans la joie et la bonne humeur votre vocabulaire anglais.

Leçon n°1: le fiscal cliff, une image neutre, vraiment ? Voici ce qu’en dit la BBC:

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

22 décembre 2012 at 10 h 30 min

Conte de Noël

with 2 comments

Dernier épisode: corruption, bêtise, incompétence?

Même le grand magicien d’Oz n’a pu sauver le studio qui devait sauver la petite ville de Pontiac (Michigan). Ce studio, équipé pour réaliser des blockbusters, avait été construit sur les ruines d’un site General Motors, et conçu par un petit groupe d’investisseurs malins : le projet devait attirer des grands réalisateurs, créer des emplois et renflouer l’économie locale. Mais à Pontiac, les histoires finissent mal en général.

carte postale de 1941

carte postale de 1941

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

5 décembre 2012 at 1 h 12 min

Publié dans économie, Etats-Unis, Société