LES VREGENS

Archive for the ‘Justice’ Category

La chasse à l’enfant

with 4 comments

Je lisais ce matin le billet du yéti sur le « problème » migratoire qui touche le monde occidental, aussi bien en Europe qu’en Amérique.

Il va de soi que je partage entièrement son avis.

Il va falloir assumer notre responsabilité commune.

Il va falloir assumer les conséquences du pillage organisé de la planète et de nos guerres « humanitaires ».

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Migrants

with 4 comments

Migrants, réfugiés, errants, êtres humains en souffrance, abandonnés à leur sort …

Lire le reste de cette entrée »

A propos de « l’affaire » Tariq Ramadan

with 6 comments

Entendons nous bien. Je n’ai pas de sympathie particulière pour Tariq Ramadan. Je n’ai pas d’avis non plus sur sa culpabilité ou non. Je n’étais pas « dans le secret de son âme », ni surtout pas dans son lit.

Je sais aussi combien il est parfois difficile de « franchir le pas », et d’aller déposer plainte au commissariat, surtout quand on sait comment les femmes victimes de viol y sont généralement reçues, et leur parole assez systématiquement mise en doute.

Je le précise quand même, au cas où d’aucuns auraient des doutes.

Bref, cette « affaire » n’est pas ma préoccupation principale, mais la justice de mon pays, si.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

6 juin 2018 at 14 h 06 min

Deir Yassin Gaza

leave a comment »

Il y a quelques mois, j’avais regardé la dernière saison de l’excellente série Un village français.

Dans l’un des derniers épisodes, Rita, la maîtresse juive tant aimée du collabo Marquetti, et son compagnon Ezechiel, juif lui aussi, tout deux miraculés, survivants de la Shoah, émigrent en « terre promise ». Nous sommes à l’été 1948.

Avec des rêves au cœur d’une nouvelle vie, des champs de citronniers et d’oliviers.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

15 mai 2018 at 11 h 18 min

Le mot de la fin

with 3 comments

A la lecture d’un article de l’Huma  au sujet d’un livre récent, Ce que les riches pensent des pauvres (Serge Paugam entre autres, édité au Seuil) présenté comme « une vaste et novatrice enquête sociologique », j’ai eu (bêtement, sans doute) comme l’impression que les auteurs découvraient l’Amérique.

En clair, ce que nous, les pauvres de tous les pays savons déjà depuis longtemps.

Extraits :

Dans de nombreuses métropoles on constate une augmentation de la ségrégation spatiale du fait de la concentration de la richesse dans certains espaces : les riches vivent dans des territoires de plus en plus repliés sur eux-mêmes, coupés des autres couches de la population. Au-delà d’un processus d’agrégation affinitaire déjà bien renseigné, cela ne correspondrait-il pas aussi à une attitude de distanciation à l’égard des catégories les plus défavorisées, aboutissant à une ségrégation discriminante ?

Lire le reste de cette entrée »

Quand l’intelligence rencontre la connerie

with 3 comments

PETIT BILLET DU JOUR, JUSTE POUR LE PLAISIR (Merci à Zoze pour l’info)

Vous le savez peut-être, un certain BHL s’en est pris à Me Dupond-Moretti à la suite de son interviouve par le dénommé Demorand.

Eh oui, ces gens-là « touittent », à défaut de réfléchir.

Siné, putain, tu nous manques !

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

15 novembre 2017 at 17 h 48 min

A mes camarades Danièle Obono et Houria Bouteldja

with 5 comments

En lisant l’avalanche d’articles et de sujets de radio-télé sur le nouveau sujet à la mode « de l’écriture inclusive », censée « redonner une vraie place aux femmes », j’ai repensé à mon billet sur la suppression du mot « mademoiselle » dans les formulaires officiels (A lire ici : Mademoiselle vous dit merde ) et à celui, plus récent, sur le « harcèlement » (ici : le féminisme des politiques, y’a vraiment de quoi rire).  Même ceux que j’aime s’y sont mis (et je mets dans la liste un certain nombre de femmes, évidemment).

Et ça m’agace (le mot est faible) profondément.

Oui, je suis une femme, mais je n’écrirai jamais les employés.es ou les salarié.es, parce que pour moi, c’est une évidence : quand j’écris « les salariés », je pense à tous ceux (et celles) qui bossent tous les mois pour pouvoir manger. Malgré leur différences, ils sont exactement les mêmes. Généralement payés une misère pour des boulots de merde.

Lire le reste de cette entrée »