LES VREGENS

Archive for the ‘Ecologie’ Category

Quelle fin absurde

with 4 comments

Tout va bien, je vais bien. Rubrique écologie, et toute cette sorte de choses, dont tout le monde ou presque s’en fout. C’qui compte, c’est le pouvoir. Le pouvoir d’achat.

Perso, ce que j’ai constaté à mon humble niveau de campagnarde :

– les abeilles ont presque disparu

– les grenouilles et autres batraciens aussi, une seule salamandre qui se cachait cet hiver dans le boîtier du compteur d’eau… Les autres sont mortes sur les routes.

– beaucoup moins de chevreuils qu’avant

– plus du tout de renards

– plus du tout de belettes, ni de blaireaux

– plus de sangliers

– moins d’espèces d’oiseaux

– je ne vois plus de hérissons, plus beaucoup d’écureuils…

– plus de lapins et encore moins de lièvres

– un faisan, l’autre jour, au bord de la route, tellement imprégné qu’on pouvait le nourrir à la main

Et on continue à massacrer tout ça, les bouquetins, les loups, les ours, les requins, les baleines. Les quelques uns qui restent.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

12 juillet 2017 at 9 h 12 min

La mondialisation heureuse

with 2 comments

L’autre matin, je râlais après les bambous que le précédent propriétaire de notre maison a très imprudemment planté. Il constitue désormais un impressionnant buisson, de trois mètres de haut, qui sert de refuge aux oiseaux, mais aussi aux batraciens qui peuplent le coin, grenouilles de toute sorte, crapauds : un vrai bonheur de voir à la nuit tombée Madame Crapaud, énorme, trimballer M. Crapaud, tout petit, sur son dos.

La preuve…

Des fois, y’a de la concurrence

En ce moment, on a droit tous les soirs à un vrai concert en direct de la mare et de ses alentours.

C’est la joie chez les grenouilles.

Chez les chats aussi, ces salopards, qui jouent avec, même si je hurle quand j’en prend un sur le fait.

Alors, il existe aujourd’hui des variétés de bambous qui ne rhizoment pas, mais mon prédécesseur devait l’ignorer.

Je passe donc mon temps à (essayer) d’empêcher ce satané bambou de se répandre partout, en coupant les rejets, en passant la débroussailleuse, et bientôt, en creusant une tranchée de 70 cm de profondeur quand même, tout autour de ce …. ! de bambou.

Comment limiter les ardeurs d’un bambou envahissant : la galère !

Et hier matin, très occupée à mon boulot d’arrachage de bambous, que vois-je, au ras du sol, horreur : un serpent coupé en tranches ? les tentacules rouges tâchées de noir d’une pieuvre ?

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

16 juin 2017 at 9 h 40 min

Publié dans Ecologie

Mais qu’est-ce donc que l’AFIS ?

with 5 comments

ethique_w590_h390_r4_q90

Malgré le récent procès contre Monsanto, jugé pour écocide, et le rachat de cette société (à l’image quelque peu écornée il faut bien le dire) par Bayer (quoi de mieux justement que de changer de nom quand une réputation est écornée), depuis quelques mois fleurissent ici et là, et notamment sur Médiapart, des articles émanant d’une structure (?) baptisée « association française pour l’information scientifique », dont l’adresse intitulée assez curieusement « pseudo-sciences ».

Le lien est là : AFIS

A la rubrique « qui sommes nous », on peut lire ça :

L’AFIS se donne pour but de promouvoir la science contre ceux qui nient ses valeurs culturelles, la détournent vers des œuvres malfaisantes ou encore usent de son nom pour couvrir des entreprises charlatanesques. Elle se veut indépendante de tout groupe de pression et veut éviter toute concession au sensationnalisme, à la désinformation et à la complaisance pour l’irrationnel.

Petit récapitulatif des « œuvres malfaisantes » dénoncées par l’AFIS :

Lire le reste de cette entrée »

Le chasseur

with 6 comments

Chouette, les copains, demain, c’est « l’ouverture ».

Je suis jouasse !

Déjà, au printemps, avec les potes, on avait été entraîner les chiens à déterrer les blaireaux et les renards, c’était génial. Comme ils couinaient, les bestiaux… ! Et les chiens adorent bouffer les petits, toujours ça d’économisé pour leur gamelle.

Pis cet été, vu que c’est permis, rapport aux nuisibles, j’avais déjà ramené un chevreuil, et deux marcassins. L’avait fallu dézinguer aussi la mère, cette salope voulait pas qu’on les approche. Mais elle s’est barrée, et les clébards, ces cons, l’ont pas retrouvée. Elle a du crever quequ’ part, bien fait pour sa gueule. Bien la peine qu’on les nourrisse avec notre grain, ces saloperies, aucune reconnaissance, hein.

chainon-manquant

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

10 septembre 2016 at 11 h 02 min

DOSSIER TAIPED – ETAD – GSPP – FEK / I

with 11 comments

Pour des raisons purement informatique et facebookienne, je suis obligée de passer par ce blog pour faire un dossier GSPP/FEK/ETAD-TAIPED. Désolée pour le dérangement. Celui des lecteurs du blog et celui des membres du goupe FB dédié à la pétition (https://www.facebook.com/groups/722039637925610/).

De ce côté-ci de l’UE, les choses bougent. De nouveaux partis émergent des restes fumants de Syriza, des comités anti-memorandum se forment, il y a des manifs, et on ne risque pas de se tromper en présageant une rentrée torride. Et puis, côté pétition, le renfort inespéré de Maria Ts., à la fois helléno-francophone, chien de chasse et lanceuse d’alerte, et qui m’en a appris de bien belles en quelques conversations et quelques mails, m’a plongée à la fois dans l’usine à gaz des biens publics mis en vente par le TAIPED, mais aussi dans la plus extrême perplexité et l’envie de creuser la question, pour que notre pétition soit extrêmement bien ciblée. Lire le reste de cette entrée »

Qui a peur du grand méchant loup ?

with 4 comments

loup

J’ai lu ce matin un billet sur Médiapart, signé par une dénommée Françoise Degert, intitulé « Attaque de loups sur un adolescent dans les Alpes « .

J’avais a plusieurs reprises réagi à sa prose quand j’étais abonnée, mais je vous rassure, elle n’a pas beaucoup varié. En gros,  sans le dire tout en le disant quand même, le message est toujours le même  : « Mort au loup ! »

Pour votre gouverne, car autant savoir qui parle pour apprécier, voici qui est cette dame. 

Ores, doncques, reprenant l’article paru récemment dans  La Provence, elle raconte la mésaventure d’un pauvre adolescent, attaqué sauvagement ce week-end par une meute de loups.

url

Elle cogne évidemment sur toutes les assos de défense du loup, et en particulier Ferus, qui feraient rien qu’à mettre en doute la version de l’attaqué (sauvagement)  :

Lire le reste de cette entrée »

Avoir 20 ans en France « socialiste »

with 14 comments

Nos z’élites socialistes ont pleuré hier la mort du patron de Total, un des leurs de toute évidence, et tout cela dans une touchante unanimité, lors de funérailles quasi nationales.

Notre république laïque (rire) a célébré le grand homme.

french-president-francois-hollande-arriving-0211-diaporama

Et ce week-end, dans le Tarn, Rémi Fraisse, illustre inconnu, est mort. Il avait 21 ans. Il n’était pas patron d’une multinationale, juste militant écologiste, passionné de nature, et étudiait les fleurs de la zone humide du Testet.

rc3a9miHommage à Rémi Fraisse, sur le site Tant qu’il y aura des bouilles

Et pendant que les « neutres », les journalistes et commentateurs « objectifs » claironnent partout que tout de même, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, et « attendre les résultats de l’autopsie », les témoignages affluent :

Rémi a été tué sur le coup par un robocop socialiste qui lui a balancé une grenade dans le dos.

La police, elle, s’interroge sans rire sur ce que pouvait bien contenir le sac à dos de Rémi. De la dynamite, sans doute ? Une bombe à fragmentation ? de l’anthrax ? du gaz sarin ? La flicaille socialiste raconte même qu’elle a vu des drapeaux islamistes sur la ZAD , n’ayons pas peur du ridicule.

Hier 27 octobre, France Nature Environnement publiait un communiqué :

Rémi était un jeune militant investi au sein de Nature Midi-Pyrénées, association affilée à France Nature Environnement. Actif au sein du groupe botanique de l’association naturaliste, basée à Toulouse, il participait notamment au suivi de la flore protégée en Haute-Garonne où il assurait la coordination du suivi de la Renoncule à feuille d’ophioglosse.

La renoncule à feuille d’ophioglosse, ça ne vous paraît pas suspect, vous ?

Renoncule-a-feuilles-d-Ophioglosse-gros-plan-sur-la-fleur

Les témoins racontent aussi que les petits copains du robocop socialiste auteur du tir mortel sont venus fissa ramasser le cadavre de Rémi, et l’ont fort opportunément « retrouvé » quelques heures plus tard. La « scène de crime » n’a pas été balisée comme on le voit dans toutes les séries policières, ce sont les zadistes eux-mêmes qui s’en sont chargés, plusieurs heures plus tard, on se demande bien pourquoi ?

Vous avez des doutes sur cette version ?

Regardez donc cette vidéo, ou un autre robocop socialiste balance une grenade dite de désencerclement dans une caravane située hors zone, et où se trouvaient plusieurs personnes désarmées :

Mais qu’est-ce donc qu’une grenade de désencerclement ? Cette arme de force intermédiaire provoque une forte détonation, ainsi que la projection de 18 galets en caoutchouc dans un rayon de 10 mètres. Selon les instructions des directeurs de la gendarmerie nationale et de la police nationale, elle peut être utilisée lorsque « les forces de l’ordre se trouvent en situation d’encerclement ou de prise à partie par des groupes violents ou armés ». « Son emploi en milieu fermé doit être limité à des situations particulières où les risques liés aux projections et à l’explosion sont réduits », prévoit cette directive, qui ordonne aux agents de s’assurer de l’état de santé de la personne après usage.

Autre vidéo, qui montre l’escalade de la violence … policière  :

Ben ouais, pendant que notre bon (p)résidu communie avec « l’élite de la nation », les robocops socialistes font le ménage, et enlèvent les déchets.

D’ailleurs, selon le socialiste Thierry Carcenac (sénateur, et aussi big boss du conseil général des barons locaux du Tarn et accessoirement administrateur d’un certain nombre de sociétés d’économie mixte dans le domaine du BTP, encore un heureux hasard), « Mourir pour des idées, c’est une chose, mais c’est quand même relativement stupide et bête ».

Un sénateur élu avec le pognon du conseil général du Tarn, avec 17 voix d’avance sur son adversaire…

Et de la part du gouvernement socialiste, pas un mot de compassion ou de condoléances à la famille de Rémi Fraisse. Pas même de la part de la soi-disant ministre de l’écologie,  Soeur Ségolène du Poitou, sans doute installée là en récompense de ses bons et loyaux services par son ex mari. Fallait bien la caser quelque part, tata Ségo, hein. Fallait bien que Françoua se fasse pardonner ses petites escapades en scooter, et on est entre gens du même monde, en famille.

Donc, rien, pas un mot. Pas une explication. Dommage collatéral, Rémi.

Quant à l’inestimable Mélenchon, en v’là un autre qui est finalement venu là seulement pour faire sa promo. L’est vachement bon pour écrire des bouquins et pour faire de beaux discours de campagne. Mais c’est tout, donc.

Voici ce qu’il a dit, avant de supprimer courageusement ses propos sur fessebouc :

B08WRdJIMAADtFi.png large.png%20large

Alors, je me rappelle ses belles paroles, au Mélenchon, c’était en 2012, chez Drucker :  » à la fin, ce sera eux contre nous, les autres seront cachés sous la table ». Ben voilà, ce n’étaient que des mots.

Parce que pour lui, les militants du Testet n’étaient que des violents, des clochards, des anarchistes, mandatés par les pro barrage et par l’extrême droite, et en plus, ils puaient de la gueule. Ben ouais, ducon, y’a pas de douches au Testet, c’est bête, hein.

En revanche, la violence des robocops socialistes ne l’a pas fait frémir.

Une violence policière dirigée aussi contre les élus de la République

Ce que propose Mélenchon, finalement, c’est une révolution propre, une révolution gentille en bas de soie, « citoyenne » la révolution, et tout ça, face à la la soldatesque hollandaise autant aux ordres des puissants que la soldatesque sarkozyste.

Finalement, ma carte d’électeur est définitivement à sa place : à la poubelle. Et désormais, aucun politique ne me fera plus perdre mon temps dans un bureau de vote.

Du grain à moudre :

Un site où y’a tout sur la ZAD du Testet, sur les manifs, et sur Rémi.

Tant qu’il y aura des bouilles

Et un excellent article de Médiapart : Barrage de Sivens les alertes des écolos ont été ignorées